Le régime de sécurité sociale

En tant que salarié vous dépendrez le plus souvent du régime général de sécurité sociale.

Vos droits

Vous bénéficiez de la même protection que n’importe quel salarié :

  • Remboursement des soins en cas de maladie ou de maternité
  • Versement d’indemnités journalières en cas d’arrêt de travail pour maladie, congé maternité, paternité, adoption…
  • Couverture en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle dès le premier jour du contrat d’apprentissage

Démarches

Avec la disparition du régime étudiant de sécurité sociale vous ne devriez avoir aucune démarche à effectuer : étudiant en 2018/2019 : la bascule vers la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de votre lieu d’habitation se fera automatiquement.

Attention :

Si vous venez d’entrer en études supérieures et que vous êtes étudiant français né à l'étranger ou étudiant français de Nouvelle Calédonie ou Wallis et Futuna il faut demander votre affiliation sur le site etudiant-etranger.ameli.fr.

Si vous êtes d’origine étrangère vous ne pouvez faire de l’apprentissage qu’après avoir effectué au minimum l’année précédente vos études en France. Dans ce cas, votre statut fera l’objet d’un transfert automatique.

Veuillez bien informer la CPAM de tout changement en cours d’année (fin ou arrêt des études, changement d’employeur, déménagement…).

Durée de la couverture

À compter de la date de fin du contrat d’apprentissage, vous bénéficiez du maintien de votre protection sociale pendant un an.

Mutuelle

La mutuelle complète le remboursement des soins effectué par la Sécurité Sociale.

Votre employeur privé est dans l’obligation de vous proposer sa propre mutuelle. Il peut parfois même vous l’imposer, selon son régime. Si le choix vous est laissé, vous pouvez continuer à souscrire à une mutuelle étudiante, à la mutuelle d’un parent ou à celle de votre choix. Il vous revient de faire le calcul d’opportunité car la mutuelle de l’employeur sera prélevée sur votre salaire. Renseignez-vous auprès de vos ressources humaines.